Insignes des artificiers et démineurs

Insignes des artificiers et démineurs

99ème Régiment d'Infanterie.

Le groupe Nedex de la compagnie Génie du 99 Ri est créé à Sathonay et sera dissous en 1997.

Le groupe étant  héritier de celui du  4RGDA en reprendra  l'insigne à ses débuts.

 

Insignes généraux, portés avec  l'insigne d'épaule de la CMD de Lyon.

 

 

Premier  insigne du Groupe Nedex.

 

 

second modèle.

 

 

porté et bien usé..

 

 

Année : 1995 (date de mise en fabrication)

 

"

Il s’agit du premier et seul insigne officiel de la cellule NEDEX du 99° Régiment d’Infanterie. Cette cellule à été crée le 1° aout 1995, au sein du 99°RI. Il est en tissus (diamètre 11,5 cm) et il était propre au 99° RI. Il était porté sur les tenues d’interventions.

Le fond est blanc et les écritures blanches.

Il a été pensé et dessiné par l’ensemble des démineurs (NEDEX) de l’époque.

 

 

Description du haut vers le bas :

 

- Le fond est blanc.

 

-L’inscription NEDEX (Neutralisation Enlèvement Destruction d’Engins Explosifs).

 

-Un cercle bleu avec les inscriptions CMD Lyon (Circonscription Militaire de Défense de Lyon). La couleur bleue est reprise par rapport à l’insigne de poitrine régimentaire.

 

-Un triangle rouge, similaire à celui de la protection civile, avec l’inscription Déminage (mission de cette cellule) et représentation d’une bombe actuelle avec un empennage particulier. En effet celui-ci est un système de freinage de type « Snake Eye » pour largage des bombes à basse altitude. Une explosion est représentée sous cette bombe.

 

-Enfin un cercle noire. La couleurs noire et le rouge du triangle, nous rappel que la mission de déminage, au sein de l’armée de terre, est une spécialité de l’arme du génie.

 

 

Le régiment :

 

Le 99e régiment d’infanterie de ligne ou 99e RI (régiment royal Deux-Ponts) était un régiment français créé en 1757 et qui s'illustra durant les campagnes de la Révolution et de l'Empire, ainsi que lors de la Seconde Guerre mondiale. Il a la particularité, comme tous les régiments d’infanterie portant un numéro entre le 76e et le 99e, d’être l’héritier des traditions de deux régiments : le 99e, et le 24e d’infanterie légère.

 

Pourquoi Royal Deux-Ponts ?

Le 27 mars 1780, il est désigné pour faire partie du corps expéditionnaire de six mille hommes qui, sous les ordres du comte de Rochambeau, a mission de venir en aide aux Américains qui luttent pour leur indépendance. Le 4 avril 1780, il s’embarque à Brest pour arriver trois mois plus tard à Newport, au nord de New York. Il est commandé par le comte de Forbach des Deux-Ponts.

 

En 1994, après la dissolution de la 15° division d’infanterie, il passe sous le commandement de la CMD (Circonscription Militaire de Défense) de Lyon et adopte une structure particulière pour remplir les misions de défense militaire terrestre. Une compagnie de génie est intégrée au régiment, ainsi qu’une équipe NEDEX.

 

Au mois de juillet 1996 ; il est rattaché à la 27° Division d’Infanterie de Montagne.

 

Le 31 mai 1997, le 99e RI, appelé familièrement « neuf-neuf », ou encore « régiment de Lyon », est dissous à Sathonay-Camp, après 240 années d’existence. Il était à Lyon depuis 1854."

 

Merci Jean Claude!!!

 



22/06/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres